Rénover la salle de bains


Que ce soit pour créer une petite salle d’eau, réduite mais fonctionnelle ou une grande salle de bains spacieuse et familiale, la conception de cette pièce doit être bien pensée avant de vous lancer dans les travaux

D’abord par ce que cet espace est réduit. Il s’agit souvent de la plus petite pièce de la maison dans laquelle tous les éléments doivent être calés avec précisons pour que l’espace soit optimisé. Aussi par ce qu’il s’agit d’une pièce particulièrement technique qui concentre tous les lots de la construction : électricité, plomberie, carrelage, maçonnerie… 
 

De quelle surface disposez vous ?

  • Dans 2-3 m² vous avez la place de créer une salle d’eau fonctionnelle d’appoint. Équipée d’une douche, elle servira en complément d’une salle de bains plus grande mais sera idéale pour accomplir la rapide toilette quotidienne.  
  • Si vous disposez de 6 m² vous pouvez créer une salle de bains pour toute la famille  avec baignoire et cabine de douche. Prévoyez de nombreux rangements et une double vasque pour un usage simultané.
  • A partir de 8 m² vous pouvez penser une pièce de détente où vous prélasser après une longue journée de travail. Pour vous y retrouver en couple ou en famille installez fauteuil, bain, sauna, lumière tamisée...

Pour vous aider à trouver l'aménagement le mieux adapté à votre rénovation, vous pouvez télécharger 38 plans de salle de bains. Avec baignoire, douche, WC, double vasque...

Rénover la salle de bains
Télécharger les plans de salle de bains en haute définition.

Qui va utiliser cette salle de bains ?

L’équipement et le style dépendent bien évidement des personnes qui utiliseront la salle de bains.
  • Si c'est la seule salle de bains d'une famille de 4 : installez baignoire et coin douche, dissimulez les équipements (une douche derrière une cloison par exemple), que la pièce puisse être occupée simultanément en gardant un semblant d'intimité. Installez une double vasque et beaucoup de rangement.
  • Si elle est principalement réservée aux enfants, pensez la plus étanche (carrelage sur tous les murs), plus fun et plus colorés, mais aussi plus sûre en termes de sécurité (robinets thermostatiques pour éviter les brûlures, commandes hautes…).
  • Si la salle de bains doit être accessible à une personne qui à du mal à se déplacer, des aménagements spécifiques doivent être prévus (barres de soutien, plus faible hauteur des équipements, porte plus large, cuvette plus haute, lumière plus puissante…).
  • Si la salle de bains doit permettre la rapide mais efficace toilette quotidienne : optimisez son organisation, elle a besoin de moins de rangements, douche + vasque suffisent, ouvrez là sur la chambre... comme dans cet exemple d'extension de maison.

Quelques règles pour trouver l'aménagement idéal

  1. Placez le lavabo près d’une source de lumière naturelle.
  2. Pour simplifier le réseau de canalisation d’eau disposez contre le même mur : baignoire, lavabo, douche et toilettes.
  3. Dans une petite salle de bain (moins de 5 m²) disposez de préférences les éléments contre les murs pour libérer l’espace centrale. Au contraire dans une grande salle de bains (à partir de 7m²) vous pouvez placer les éléments au centre de la pièce pour occuper l’espace.
  4. Les différences de niveau permettent d’animer la pièce et de séparer les usages. Elles permettent de régler le problème de l’évacuation lorsque les éléments sont situés loin de la colonne.
  5. Les demi-cloisons permettent de définir des zones différentes sans couper le volume et en conservant une impression d’espace.
  6. Les éléments suspendus (WC, vasque, plan de toilette, bidet…) donnent l’impression que la surface au sol est libérée et la pièce plus grande. Le nettoyage sera aussi plus facile.
  7. L’éclairage devant le miroir doit être puissante sans être agressive ou éblouir. Placez les ni trop haut au risque d’accentuer les cernes, ni trop bas pour ne pas allonger le nez ; l’idéal est autour du miroir (façon loge d’artiste). Les lampes halogènes qui restituent bien la lumière naturelle sont idéales.  
  8. La salle de bain est une pièce où l’on se détend ; ne négligez pas un éclairage d’ambiance : LED encastrées dans le sol, néon ou ruban de LED de couleur posé dans une corniche du faux plafond…comme dans la rénovation de cet appartement.
  9. Concernant le chauffage, le radiateur sèche serviettes (branché sur le réseau de chauffage, plus simplement électrique ou même mixte) est idéal. À la fois fonctionnelle et pratique ; de plus, vu la quantité de modèle disponible, il s’adaptera toujours à votre style.

Installez une ventilation efficace

Souvent négligée, surtout dans la rénovation, la ventilation à pourtant un rôle clé dans le confort de votre salle de bains car elle permet d’évacuer la vapeur d’eau qui charge l’atmosphère de la pièce après une douche ou un bain chaud. Elle évite ainsi la condensation et l’apparition de moisissures, du pourrissement des menuiseries ou du cloquage des peintures. Elle permet aussi d’apporter dans la pièce un air neuf et sain, bien meilleur pour nos poumons et notre santé.
La ventilation naturelle (grilles d’aération haute et basse) ne suffit pas, il est préférable de prévoir une ventilation mécanique permanente, intermittente (asservie à l’éclairage) ou automatique qui se met en route suivant le taux d’humidité de la pièce.

Quelques règles de plomberie à connaitre pour rénover la salle de bains

Le tuyau d’arrivée d’eau est sous pression, il peut donc être prolongé, monter, redescendre et se placer où vous le souhaitez jusqu’à votre nouvelle salle de bains. De préférence, faite le aboutir sous le lavabo, et placez-y un robinet d’arrêt général, facile à accéder en cas de fuite.
Par contre, dans les tuyaux d’évacuation, l’eau coule naturellement et doivent donc présenter une pente minimum de 2% jusqu’à la colonne de l'immeuble pour éviter toute stagnation. Dans la rénovation d'un appartement, c’est une contrainte qui va dicter une bonne partie de votre aménagement.
  • Un lavabo, sur lequel le siphon d’évacuation se trouve à au moins 60 cm du sol, peut se situer (théoriquement) à 30 m de la colonne (lorsque celle-ci se situe au niveau du carrelage). Vous pouvez donc le placer ou vous souhaitez dans la pièce.
  • En revanche sous le bac à douche ou la baignoire, le siphon est quasiment au niveau du sol. Ces équipements sanitaires doivent donc être placés au plus près de la colonne d’évacuation. 
Si cela contrarie votre rénovation vous pouvez réaliser une estrade pour surélever vos sanitaires ou les raccorder à une pompe de relevage. Il s’agit d’un moteur qui évacue les eaux usées sous pression pour les conduire jusqu’à la colonne.

La sonorisation

Nous sommes nombreux à écouter la radio dans la salle de bains et à monter le volume lorsque nous sommes sous la douche. Dans le cadre d’une rénovation, il faut penser à encastrer dans le faux plafond, juste au-dessus de la douche, une enceinte étanche reliée à un interrupteur tuner ou un dock smart phone. Certaines marquent proposent même des enceintes encastrable bluetooth. 

La paroi de douche

Il ne faut pas négliger cet équipement qui prendra une grande importance visuelle dans la pièce. En verre sécurit transparent ou sablé selon votre besoin d’intimité, il existe une multitude de modèles des plus simples à justes 3/400 € aux plus subtiles à plus de 3000 €. Ne lésinez pas sur cet équipement car vous allez passer beaucoup de temps à la manipuler et l’entretenir.

Quelle baignoire choisir ?

  • La baignoire droite et encastrée est un grand classique qui propose tout de même des formes très inventives (ovale pour une ligne très douce, en cacahuète pour prendre des bains à deux ou avec un côté plus large pour prendre également de confortables douches).Elle s’adapte facilement dans une pièce rectangulaire et surtout elle est facile à nettoyer. N’oubliez pas que les raccordements au niveau du robinet et du siphon doivent être visitables. Il faut donc prévoir l’emplacement d’une trappe.
  • La baignoire à poser (ou baignoire îlot) est plus élégante et donne un cachet d’originalité à la salle de bains qu’elle équipe. Vous pouvez circuler autour, y pénétrer par tous les côtés mais elle est plus encombrante. Difficile de prendre une douche sans éclabousser de toutes parts.
  • La baignoire d’angle séduit également.  Mais attention sa forme arrondie ne fait pas vraiment gagner de la place et son volume de bain n’est pas plus grand que celui d’une baignoire droite.
Il vous reste à choisir la matière : acrylique ou fonte.
  • La première, renforcée de fibre de verre ou de Topax est légère et facile à manipuler sur le chantier. Elle est aussi résistante aux chocs et bon marché.
  • La deuxième est ultra-résistante, elle conserve le bains chaud plus longtemps grâce à son inertie mais elle est très lourde et plus cher.

Quelle douche installer ?

Douche à l'italienne
Douche à l'italienne
La cabine de douche est la solution clé en main, idéale pour une rénovation, la plus simple à mettre en œuvre. Elle intègre tous les éléments nécessaires à la douche : receveur, parois et robinetterie, il ne suffit plus que de la raccorder. Les plus perfectionnées sont équipées de systèmes hydromassants mais aussi de cascade d’eau, de programme de massage, de leds lumineuses, de sonorisation ou de fonction hammam. Certaines cabines permettent de recycler et réchauffer l’eau déjà projetée : vous n’avez ainsi pas de problème de pression, ni de température et vous pouvez prolonger votre douche sans que la consommation d’eau n’augmente.
L’espace douche recomposé consiste à reproduire une cabine mais en choisissant soi-même, à la carte et indépendant les uns des autres tous les éléments qui la composent. Vous pouvez ainsi l’adapter à la taille de votre pièce et surtout à vos goûts : receveur antidérapant, carrelage mural décoratif, porte de douche design, robinetterie hydro…
La douche à l’italienne est une variante de la précédente qui se caractérise par un receveur a carrelé, encastré dans le sol, juste équipé d’un siphon ou d’un caniveau (plus élégant). Très tendance, ce système  permet de s’adapter parfaitement aux formes de la pièce puisque le receveur (en polystyrène extrudé) est re découpable. Souvent en rénovation, il n’est pas possible d’encastrer le receveur dans le sol, il est alors surélevé d’une quinzaine de centimètres pour permettre de faire passer en dessous les évacuations. Pour éviter cette marche entre la salle d’eau et l’espace douche, il est aussi possible de remonter tous le sol de la salle de bains et de disposer ainsi d’une douche au même niveau que le reste de la pièce.